DIY #11 – Couronne de fleurs

Voici un petit DIY simplissime ! Je suis même sûre que vous avez tout le matériel nécessaire à la maison !
Pour la saison des festivals, mais aussi pour celle des mariages, et surtout pour le plaisir, voici un petit tuto pour fabriquer sa couronne de fleurs.
Chez le fleuriste, j’ai choisi des composantes florales simples, des tiges pour habiller et du jasmin blanc (quel parfum !). Le lierre est également une belle option habillage, pour les fleurs les oeillets et oeillets poètes aussi, ainsi que les freesias.

C’est parti !

Il vous faut :
fleurs fraîches et tiges décoratives
Fil de fer rigide / fil de fer souple
Ciseaux

jasmin-ciseaux-fil-de-fer

1. Prenez la mesure de votre tour de tête en prenant pour repère le haut du front.

prendre-mesure-tour-de-tete

2. Repliez chaque extrémité pour former une boucle, accrochez-les entre elles.

préparer-support-métallique

3. Coupez les tiges de manière à n’avoir que la partie la plus feuillue.

couper les branches

4. En partant de l’attache arrière, enroulez la tige autour du fil de fer, fixez avec un bout de fil de fer souple.

enrouler la branche autout du fillfixer la branche

5. Faites de même pour toute la couronne.

couronne-branches

6. Coupez des tiges courtes et fleuries des branches de jasmin.

couper-jasmin

7. Insérez chaque tige de jasmin entre le fil de fer et les feuilles. Fixez de la même façon. Placez au moins 4 branches de fleurs.

jasminfixer fleurs

ET voilàààà 😉
Vous êtes prête à jouer les jeunes filles en fleurs !

couronne-de-fleurs-jasmin-1couronne-de-fleurs-jasmin-2couronne-de-fleurs-jasmin-3

Petit aperçu porté, en attendant le prochain Look ! 🙂

look-couronne-de-fleurs

Publicités

DIY #10 – Patte mexicaine

Bonjour bonjour !
Il y a déjà près d’un an que ce DIY me trotte dans la tête et reste bien caché dans mes articles non publiés. Pourquoi ? Parce que je suis une perfectionniste, et que j’attendais d’avoir de bonnes idées pour que le résultat soit beau, original et facile à réaliser. C’est ça pour moi un DIY réussi ! Il faut qu’il vous donne envie de retrousser vos manches et de mettre vos dix petits doigts en action !

L’inspiration première de ce DIY vient de ces fabuleuses brogues frangées Marni… Je ne les ai pas convoitées très longtemps car je savais qu’il ne serait pas très compliqué de fabriquer moi-même ces magnifiques pattes frangées de cuir… dont je connais maintenant le nom technique : « patte mexicaine » marni-patte-mexicaine

J’ai donc encore pris un peu de temps pour rassembler des coupons de cuir de qualité et  de couleurs originales et voilà !
Pour information, ils viennent de Sacrés Coupons (rue Livingstone) et coûtent chacun  entre 4 et 5€.

Allez c’est parti !

– Matériel –

chaussures à lacets type derbies (comme ici), brogues, oxfords
un coupon de cuir (pensez à choisir un cuir souple mais pas trop fin)
une multi-perforeuse et des ciseaux, un stylo
règle, mètre de couture et planche de découpe

DIY-patte-mexicaine-cuir

En tout premier lieu, il faut bien comprendre comment est structurée la chaussure : je vais utiliser quelques mots techniques, il ne faut pas que je vous perde en chemin ! De plus, j’aurai aimé vous proposer un patron mais chaque chaussure est unique ! Voici donc un petit lexique du derby appliqué sur ma paire Asos ! (perfectionniste ? oui j’ai prévenu hein !)

lexique-technique-derby

Première étape

Enlevez les lacets de la chaussure. Grâce à un mètre, prenez vos mesures : largeur et hauteur du quartier, ainsi que l’espace entre les oeillets des lacets.
Rééquilibrez le format du coupon pour faciliter la coupe. Chaque patte doit couvrir tout le quartier jusqu’aux perforations. En largeur elle doit s’aligner avec la languette.
Placez la patte entre le quartier et la languette puis repliez par dessus. Marquez ce pli au stylo, puis placez également les trous des oeillets.

DIY-patte-mexicaine cuir-1

Deuxième étape

Faites les trous à la perforeuse, en choisissant un diamètre suffisant pour le passage du lacet.

DIY-patte-mexicaine cuir-2

Troisième étape

Dessinez les franges à l’aide d’une règle :
tracez sur le bord inférieur une ligne crantée puis les lignes séparatrices de chaque frange.

DIY-patte-mexicaine cuir-3

Utilisez de petits ciseaux pour découper le tout

DIY-patte-mexicaine cuir-4

Et voilà ! Vous n’avez qu’à reproduire la même chose pour la seconde patte !

DIY-patte-mexicaine cuir-5

Quatrième étape

On passe au laçage : on commence par placer la patte puis les lacets. Passez systématiquement les lacets par la patte, l’oeillet et le le dessus de la patte. Voici une idée de laçage façon corset…

DIY-patte-mexicaine cuir-6

Ou plus classique :

DIY-patte-mexicaine cuir-8

 

Et voilà le travail ! 😀

DIY-patte-mexicaine cuir-7DIY-patte-mexicaine-cuir-9

Voici une autre idée de patte frangée, réalisée sur le coupon de cuir fuschia métallisé !

Il suffit de suivre ces étapes, la seule différence concerne la longueur de la patte. Ici le but est de porter la patte pliée sur le quartier et non pas intégrée dans la chaussure. Prévoyez juste 2 doubles trous pour la paire d’oeillet supérieure.

DIY-patte-mexicaine-cuir-10

Il suffit de lacer normalement la chaussure puis d’intégrer la patte sur la dernière paire de trous :DIY-patte-mexicaine-cuir-14 DIY-patte-mexicaine-cuir-12 DIY-patte-mexicaine-cuir-13DIY-patte-mexicaine cuir-11

J’espère que ce DIY vous aura plu ! N’hésitez pas à me montrer vos réalisations si vous vous lancez !
De mon côté, il me reste encore plein de coupons, il y aura sûrement d’autres créations ! 😉

DIY #8 – Un chapeau, deux styles ! 1/2

La tendance ne vous aura certainement pas échappé… les têtes sortent joliment couvertes depuis quelques saisons automne-hiver !

Chapeaux melon, borsalinos il y a 2-3 ans et depuis environ un an on donne la part belle aux chapeaux larges bords, de la capeline au mouvement voluptueux… au fedora à l’allure chic et mystérieuse.

Et me voilà à réaliser que, malgré la formidable collection que je commence à accumuler, je n’en ai pas beaucoup montré par ici !

Il faut aussi dire que dans la masse de couvre-chefs que l’on croise aujourd’hui dans la rue, il faudrait aussi pouvoir se démarquer… 😉

C’est justement ce que je vous propose ici : un chapeau unique sans pour autant frapper à la porte d’un chapelier et fâcher Monsieur Portefeuille, c’est possible !

Il faut bien choisir sa couleur dans un premier temps. Le noir, le gris et le bleu marine sont les couleurs les plus faciles à porter, ce sont aussi celles qui vont vous permettre de vous lâcher sur la customisation !

J’ai choisi un fedora bleu marine, et un « habillage » chic pour ce premier DIY… le second se basera sur le même chapeau mais dans un style complètement différent !

customiser-chapeau-ruban-velours-bouton

un chapeau / ciseaux / ruban de velours

un bouton stylisé avec une attache au dos / du fil de couture

 

1. Commencez par découdre le ruban du chapeau.

2. Mesurez le diamètre du chapeau, laissez une marge de quelques centimètres (7-8 cm) et coupez les extrémités du ruban de velours en biseau.

customiser-chapeau-ruban-velours-bouton-1

3. Afin d’éviter que les extrémités ne s’effilochent, appliquez un peu de vernis transparent (un top coat fait l’affaire). Laissez sécher.

customiser-chapeau-ruban-velours-bouton-2

 

4. Place aux essais : enroulez le ruban autour du chapeau et croisez le extrémités au centre d’un des côtés du chapeau (côté droit pour moi). Faites plusieurs tests avant de vous lancer : soyez sûrs de la longueur du ruban souhaitée, et serrez suffisamment le ruban sur le chapeau.

customiser-chapeau-ruban-velours-bouton-6

5. Utilisez 2 épingles pour fixer le ruban et ainsi mieux centrer le bouton à appliquer.

customiser-chapeau-ruban-velours-bouton-3

 

6. Piquez au centre du croisement du ruban : enfilez votre bouton et piquez à quelques milimètres plus loin. Nouez le fil et coupez-le. Astuce pour une meilleure tenue : doublez le fil, et faites 2 points consécutifs.

customiser-chapeau-ruban-velours-bouton-4customiser-chapeau-ruban-velours-bouton-5

7. Et voilà ! Pour ce DIY, le choix du ruban de velours offre une bonne adhérence à la laine du chapeau ! Du coup, pas besoin de points supplémentaires ! Admirez-moi le travail ! Il suffit donc d’un beau ruban et d’un bouton original pour créer un chapeau que seule votre petite tête portera ! 😉

customiser-chapeau-ruban-velours-bouton-9customiser-chapeau-ruban-velours-bouton-7customiser-chapeau-ruban-velours-bouton-8

Et puisque je ne peux rien vous cacher… un look avec le chapeau sera bientôt en ligne ! 😉customiser-chapeau-ruban-velours-look

DIY Noël #2 Customiser sa guirlande lumineuse

Deuxième DIY de Noël pour cette semaine !
Je manque parfois un peu de temps, d’inspiration, voire de motivation pour vous proposer des DIY ici, mais en période de fêtes, je pourrais passer des jours entiers à fabriquer et customiser.

Cette année, allez savoir pourquoi, j’ai eu envie d’un sapin ROSE.
Attendez, soyons bien clairs ! Je ne parle pas de n’importe quel rose, mais d’un beau rose FUSCHIA ! et je parle… uniquement des décorations ! 😉
C’est une couleur à laquelle j’avoue ne pas souvent faire honneur… mais je l’aime beaucoup car elle est franche, vibrante, gaie et résolument moderne quand on l’associe à un sapin de Noël, dont les décorations semblent cantonnées à certaines palettes : rouge, vert, argent, doré.
J’ai donc choisi un fuschia bien flashy auquel j’ai marié de l’argent.

C’est là que survient mon besoin d’avoir en plus de boules (j’ai trouvé mon bonheur à Monoprix !), et de guirlandes, une jolie guirlande lumineuse.
Et mon perfectionnisme allant souvent (trop) loin, je voulais forcément une guirlande rose. Et là, problème…on n’en trouve pas si facilement !
J’ai donc imaginé ce DIY tout simple, qui peut vous permettre d’obtenir la guirlande lumineuse de la couleur de votre choix, même la plus fantaisiste !

Petits détails à ne pas négliger avant de vous lancer : il faut du papier de soie, car c’est le plus souple et son micro grammage offre une belle transparence, et il faut impérativement une guirlande avec des ampoules de type LED car elles ne chauffent pas ! Dans le cas de mini-ampoules classiques, le papier pourrait brûler !

C’est parti ! Il vous faut :

du papier de soie de couleur / une guirlande lumineuse simple à LED (Monoprix)

ciseaux / scotch / stylo fin

IMG_3610

1. Découpez des bandes de papier.

2. Dessinez une forme de pétale.

3. Pliez la bande en accordéon et découpez.

4. Répétez l’opération pour avoir assez de « stock ».

papiersoie

5. Disposez à plat 4 ou 5 pétales en les chevauchant les uns sur les autres.

IMG_3618

6. Au niveau de la base des pétales, apposez votre bande de scotch pour les coller tous simultanément.IMG_3621

7. Collez le scotch au niveau de l’embout de la LED, et enroulez délicatement le scotch sur lui même en prenant garde à ne pas froisser les pétales.

IMG_3624

8. Voilà en détail ce que vous obtenez : des jolies fleurs en bouton à peine éclos… n’est-ce pas de toute beeaauutéé ?

Fleur de soie

9. Il ne vous reste plus qu’à répéter l’opération pour finir la guirlande. Et pas de pression surtout, mêmes irrégulières, les fleurs rendent bien tant que vous veillez à bien faire chevaucher les pétales ! 😉

IMG_3644

D’autres formes de pétales sont aussi possibles. J’ai testé avec une forme arrondie, mais je lui ai préféré la forme en amande… à votre guise !

IMG_3637  IMG_3638

Aperçu de la guirlande avec ses copines les décos fuschia ! 😉

Vous pourrez y reconnaitre les DIY de l’année dernière : la boule fleurie, les diamants en papier et les pommes de pin que j’ai bombé en argent !

IMG_3674IMG_3645IMG_3665IMG_3681IMG_3678IMG_3682

DIY Noël #1 – Une touche d’argent vieilli

Un nouveau DIY par ici qui s’annonce simplissime pour un effet très original !

Si vous souhaitez assortir des éléments de décoration pour votre déco de Noël, « pimper » des objets trop simples ou tout simplement par amour de l’effet l’argent vieilli, ce petit DIY est fait pour vous !

Moi je l’ai choisi pour mieux se marier à mon sapin, car la couleur que j’ai choisie cette année est pour le moins… surprenante !
Vous en saurez plus dans le prochain DIY ! 😉
C’est parti !

Matériel :

– bombe de peinture argentée

– du vinaigre blanc (à mettre dans un flacon avec embout spray ou bien ce spray de la marque de produits ménagers Starwax)

– du journal

IMG_3294

1. Protégez votre espace de travail avec du journal.diy8

2. Secouez longuement la bombe avant bomber à 20 cm de l’objet, uniformément et sans mettre trop de peinture.

3. Avant que la peinture ne sèche : aspergez le vinaigre blanc par dessus la peinture.

4. La matière va être attaquée par le vinaigre et va créer des effervescences, des éclaboussures qui donneront un aspect imparfait à la couleur chromée.

Laissez bien sécher une bonne heure !

Vous pouvez appliquer cet effet sur plein d’objets différents, personnellement j’ai choisi des photophores (pots de yaourt en verre), un soliflore, un petit cache pot et un cadre.

Qu’en pensez-vous ?

IMG_3450IMG_3327IMG_3330IMG_3332IMG_3487
IMG_3343   IMG_3342IMG_3336

DIY #7 – Déco Water marble

Me revoici avec un DIY, dont je parlais sur Instagram, il y a quelques temps (cf cette photo)…

L’idée était de tester, ENFIN, le water marble. Pas sur les ongles, je suis pas encore prête pour ça !… mais en décoration.

J’ai eu l’idée de décorer des fonds de différents contenants : verres, pots, photophores. J’ai parcouru depuis des années énormément de tutos, et j’ai pu constater que pour certaines ça marche très bien et a priori sans astuces particulières (le dissolvant dans l’eau ou l’eau déminéralisée) et pour d’autres c’est échec-et-frustration.com.

J’adore faire du DIY, et pourtant je prends de moins en moins le temps de bricoler et expérimenter. Du coup, à chaque fois que je décide de bricoler, je m’imagine l’extraordinaire satisfaction de « créer » ce que j’ai en tête, un peu comme par magie…et si malheureusement, je me retrouve face à un fail, c’est l’ascenseur émotionnel inverse : grosse déception.

Tout ça pour dire que je me suis battue pour essayer de vous montrer ici un résultat à peu près correct de water marble, et que ça me permet aussi de vous donner quelques bons conseils pour y parvenir!

C’est parti !

 

Matériel

Eau minérale ou déminéralisée (j’ai utilisé de la Volvic) : inutile de tenter avec l’eau du robinet, souvent trop calcaire !

Vernis (autant que vous en avez, sans compter les top coat bien entendu !)

un cure-dents ou autre outil fin et pointu

une bassine (que vous ne craindrez pas de salir)

IMG_3082

1. Remplissez la bassine d’un fond d’eau (un volume d’environ 10 cm).

IMG_3086

 

2. Alignez près de vous les flacons de vernis que vous allez utiliser et débouchonnez-les. Créez une délimitation au scotch sur chaque pot.

IMG_3091

3. Préparez 2 à 3 couleurs : jongler avec plus que 3 couleurs est difficile à réaliser sans que les couches de vernis ne sèchent trop vite au contact de l’eau.

4. Déposez une goutte de vernis à la surface de l’eau : le vernis se diffuse jusqu’à former une grande pellicule. Déposez d’autres gouttes, dans un schéma de cercles concentriques, ou de façon plus anarchique. Gardez bien en tête que cette phase doit être rapide !

IMG_3092

5. Avec le cure-dents, donnez aux couches de vernis les formes vous souhaitez. Voici 2 photos pour illustrer ces 2 dernières phases (un peu floues, désolée !)

IMG_3115

IMG_3116

6. Posez le pot directement en contact avec le motif puis utilisez le cure-dents pour dégager le reste de pellicule de vernis autour du pot, et retirez le pot de la surface de l’eau.

7. Vous pouvez retirer le scotch et laisser sécher.

 

Aperçu de mes « petites réussites » !

IMG_3282IMG_3283IMG_3276IMG_3289IMG_3278IMG_3290IMG_3281IMG_3291

Affaire à suivre… Water marble, j’aurai ta peau ! :p

 


 

DIY #6 – Bracelet en cuir tressé

Me revoilà pour un DIY, un bijou masculin cette fois-ci !

Ce petit DIY a déjà été réalisé pour mon cher Neel, et malheureusement il n’avait pas fait long feu. Le cuir c’est difficile à manier, mais comme je ne me laisse pas impressionner en matière de DIY, j’ai retenté le coup, un peu mieux armée.

Ma caverne d’Ali Baba (probablement pas seulement la mienne puisque c’est une référence à Paris et partout en France), c’est La Droguerie, mais comme je n’ai pas toujours le temps d’y aller (et aussi pour éviter de dévaliser le magasin), je fais avec ce que je trouve dans les merceries montmartroises… Mais… elles ne proposent pas un grand choix dans le rayon confection de bijoux.

Donc, après un passage à La Droguerie, me voilà ! Je vous propose ce petit DIY tout simple, tout le matériel est à retrouver à la boutique.

Conseil : la clé c’est une bonne colle, un temps de pose respecté et très précisément ce fermoir.

 

Matériel : 

1m50 de lanière de cuir (le choix de la couleur vous appartient)

un fermoir aimanté

du fil fin mais résistant (50cm)

une pince (ça sert toujours !)

des ciseaux

colle cyanolite ou colle forte

IMG_1959


1. Coupez votre longue lanière en 3 lanières de longueur égale.

IMG_1964

2. Démarrez la tresse en tenant fermement l’extrémité. Détail ni pro ni glam’ : personnellement, je tiens les extrémités entre mes dents !

Veillez bien à faire une tresse droite, régulière et suffisamment serrée. Quand vous avez atteint la longueur du tour de poignet souhaité (oui : n’oubliez pas cette étape avant de commencer !), arrêtez vous.

IMG_1968

3. Maintenez chaque extrémité avec du fil. Attention, les lanières doivent se tenir l’une à coté de l’autre, et ne pas se chevaucher, sinon elles ne se glisseront pas dans le fermoir. Rajoutez de la colle si besoin. Coupez à ras.

IMG_1969 IMG_1971

 

 

 

 

4. Pour cette phase, je n’ai pas pu prendre de photos, de peur de mettre de la colle sur l’appareil photo (à la place ce sont mes doigts qui ont morflé !)

Comme la photo le montre, les 2 parties du fermoir sont creuses.

IMG_1970

Le principe est simple : vous laissez tomber 2-3 gouttes de colle au fond du fermoir, puis vous y glissez directement les 3 lanières de cuir. Enfoncez bien, et laissez sécher une bonne heure. Répétez la même chose pour l’autre extrémité et veillez à ne pas mettre le fermoir à l’envers !

IMG_1973

Et le tour est joué !

IMG_1984IMG_1979

 

DIY #5 – Créoles enrubannées

S’il y a bien un bijou fantaisie que j’achète très régulièrement, ce sont les créoles ! J’en suis fan… elles allongent mon visage rond et je les porte à toutes les saisons. Forcément, j’ai perdu pas mal de paires… j’ai donc pris l’habitude d’en acheter en doré et en argenté… en toc !

Et comme vous le savez bien, le toc ça s’oxyde et au bout de quelques mois, ça ne ressemble plus à grand chose (il m’est même arrivé, pour des modèles larges en contact avec le cou, d’y faire des réactions épidermiques) !

Je vous propose donc ce DIY très simple, et pour lequel j’en suis sûre, vous aurez déjà le matériel à la maison ! L’idée est de donner une seconde vie à ces vieilles créoles qui traînent au fond de votre boîte à bijoux avec des… rubans ! (Gros grain, satin… évitez simplement le velours, trop épais et peu maniable.)

IMG_1209

Matériel

une paire de créoles en métal

(des chutes de) ruban : 2-3 couleurs

colle forte à séchage rapide (type cyanolite)

ciseaux

fil doré

vernis transparent


1. Prévoyez pour cette étape un ruban d’au moins 30 cm de long, afin de vous assurer de couvrir toute la créole. Déposez un peu de colle sur une extrémité du ruban et enroulez aussitôt le ruban. Veillez à ne laisser aucun espace nu, et à serrer suffisamment pour ne pas créer de bosses ou de plis dans le ruban.

IMG_1210IMG_1213

2. Faites de même lorsque vous avez entièrement recouvert la créole : un point de colle, enroulez et coupez le surplus de ruban.

IMG_1214

3. Préparez ensuite les rubans décoratifs : vous avez besoin de chutes de 10-12 cm minimum. Coupez la longueur souhaitée, puis coupez les extrémités en biseau et appliquez du vernis transparent pour éviter que le tissu ne s’effiloche. (une bonne astuce pour manipuler n’importe quel type de ruban)

IMG_1215

4. Pliez ensuite chaque ruban sur la créole comme la photo le montre.

IMG_1217

5. Posez un point de colle entre les 2 pans de ruban.

IMG_1219

6. Enroulez autour des 2 bouts de ruban un fil doré, afin de cacher le point de colle. Quelques tours, puis un noeud coupé à ras, et le tour est joué !

IMG_1221

IMG_1229IMG_1266IMG_1268IMG_1269

Saint-Valentin à 4 mains – DIY pour elle ou lui

Tout le monde le sait, rien ne fait plus plaisir qu’un cadeau « homemade », réalisé à l’aide de ses petites mains et porté par une imagination galopante !
C’est aussi le meilleur moyen d’y glisser un détail qui plaira à l’autre et personnalisera pleinement le cadeau : couleur favorite, initiales, message…

Hé bien la Saint-Valentin est une excellente occasion pour se mettre à l’œuvre et bouder les chocolats, le bouquet de roses rouges… vu, vu et revu ! 😉

De plus, les DIY proposés aujourd’hui par moi et ma complice Cultivez-moi ont été soigneusement choisis pour correspondre aussi bien à un Valentin ou à une Valentine.

En piste !

DIY #1 – Carte « fil rouge »


IMG_7593Matériel :

– 1/2 feuille de carton souple blanc (type Canson)

– fil à broder rouge

– 1 aiguille fine

– colle

– ciseaux

– crayon

– règle

1. Coupez la feuille en 2 de manière à obtenir un format carte postale. IMG_7640

2. Au milieu de la carte, dessinez à la main levée un cœur. Puis dessinez en son centre la silhouette (seulement les bords extérieurs) de l’initiale du prénom de votre Valentin(e). Veillez à dessiner une forme simplifiée et suffisamment large.

3. A l’aide d’une aiguille, percez de trous réguliers (environ tous les 2mm) les contours tracés du cœur et de la lettre.

IMG_7694

4. Vous pouvez dégainer patience et fil rouge ! Remplissez le canevas formé en brodant votre fil rouge. (voir photo). Veillez bien à faire courir le fil partout sur la surface, sans traverser l’espace formé par la lettre : il doit laisser le carton apparent.

5. Une fois cette étape finie, collez l’autre moitié de carton contre le verso de votre carte pour cacher les fils.

IMG_0349

IMG_0358

DIY #2 – Porte-carte en cuir

Matériel :

– 1 coupon carré de cuir souple (J’ai choisi ici un camel foncé uni, mais toutes les fantaisies sont permises ! Veillez simplement à prendre un cuir ni trop épais, ni trop fin, il faut qu’il aie de la tenue et qu’on puisse le plier facilement.)

IMG_7750

– 1 bouton de col à vis– 1 poinçonneuse multi-trous

– feutre noir– ciseaux

– vernis transparent– colle néoprène

– 2 pinces à linge

patron enveloppe (cliquez sur le lien)

– 1 cure-dents

1. Placez le patron sur le coupon. Tracez au feutre le contour.IMG_7730

2. Découpez suivant le tracé.

IMG_7768

3. Faites vos premiers essais de pliage, vous pourrez ainsi marquer les emplacements des trous :

– 1 trou de 2-3 mm de diamètre au niveau de la pointe de chaque partie latérale

– 1 trou de 3-4 mm de diamètre au même niveau, sur la partie supérieure

4. Faites les 2 premiers trous à la poinçonneuse. Veillez toujours à tester le pliage après chaque perforation.

5. Faites le dernier trou et testez à nouveau.

IMG_7775

6. Sur les bords externes de la partie inférieure (celle face à vous, en forme de trapèze), posez un trait de colle à l’aide du cure-dents.IMG_7798

7. Pliez les 3 parties du bas. Passez la vis du bouton de col dans le trou de droite, celui de gauche, vissez fermement le bouton par dessus. Joignez les parties à coller et maintenez le contact grâce à des pinces à linge.

8. Laissez sécher 15 minutes.

IMG_7845

9. Appliquez du vernis transparent autour du trou de la partie supérieure pour renforcer le cuir.

10. Lorsque la colle a séché, vous pouvez ôter les pinces à linge et fermer votre joli porte-carte, après y avoir glissé un billet doux, si vous le souhaitez !

IMG_7863

IMG_7861

DIY Noël #1 – Pommes de pin or mat

Noël, c’est J-quelques jours, et comme vous pouvez l’imaginer, ça me met dans un état extatique !
Les rues sont décorées, les marchés de Noël fleurissent, ça donne envie de s’adonner aux petits plaisirs de Décembre : prendre un délicieux temps à choisir ses cadeaux, préparer le menu du repas du réveillon… sans oublier de décorer son sapin !
Cette année, c’est décidé, je m’offre un sapin (mon appartement parisien est minuscule mais je capitule ! ) et je vais vous proposer cette semaine quelques DIY pour le décorer.
Mon intérieur est dominé par les couleurs rouge et noir, j’ai donc préféré délaisser le rouge traditionnel de Noël et de lui préférer une palette de couleurs pastel, et d’or mat.

DSC_0015Alors c’est parti pour ce premier DIY ! C’est tout simple, vous n’aurez pas besoin de beaucoup de matériel :

– bombe de peinture or

– pommes de pin de tailles et formes variables

– fil de fer sombre flexible

1. Préparez les crochets qui vont servir à suspendre vos pommes de pin aux branches du sapin. Munissez-vous d’un bout de fil de fer : recourbez une extrémité en forme de crochet, et pliez simplement l’autre extrémité en deux. Pour la suite, voilà un petit gif explicatif.
Insérez le crochet formé sous les écailles supérieures de la pomme, puis rabattez le fil de fer de manière à ce que le crochet soit perpendiculaire.

1386626359125

DSC_0036

2. Les travaux de ce genre se font davantage en extérieur : pour éviter les risques de taches, bombez à l’intérieur d’une boîte (à chaussures par exemple). Bombez la pomme à une distance minimum de 12 cm, tel que le montre la photo ci-contre. Suspendez les pommes de pin et laissez sécher 40 minutes.

Et voilàààà ! 🙂

tumblr_mxl2o7OT2k1sqzsreo1_500

Propulsé par WordPress.com.