DIY #10 – Patte mexicaine

Bonjour bonjour !
Il y a déjà près d’un an que ce DIY me trotte dans la tête et reste bien caché dans mes articles non publiés. Pourquoi ? Parce que je suis une perfectionniste, et que j’attendais d’avoir de bonnes idées pour que le résultat soit beau, original et facile à réaliser. C’est ça pour moi un DIY réussi ! Il faut qu’il vous donne envie de retrousser vos manches et de mettre vos dix petits doigts en action !

L’inspiration première de ce DIY vient de ces fabuleuses brogues frangées Marni… Je ne les ai pas convoitées très longtemps car je savais qu’il ne serait pas très compliqué de fabriquer moi-même ces magnifiques pattes frangées de cuir… dont je connais maintenant le nom technique : « patte mexicaine » marni-patte-mexicaine

J’ai donc encore pris un peu de temps pour rassembler des coupons de cuir de qualité et  de couleurs originales et voilà !
Pour information, ils viennent de Sacrés Coupons (rue Livingstone) et coûtent chacun  entre 4 et 5€.

Allez c’est parti !

– Matériel –

chaussures à lacets type derbies (comme ici), brogues, oxfords
un coupon de cuir (pensez à choisir un cuir souple mais pas trop fin)
une multi-perforeuse et des ciseaux, un stylo
règle, mètre de couture et planche de découpe

DIY-patte-mexicaine-cuir

En tout premier lieu, il faut bien comprendre comment est structurée la chaussure : je vais utiliser quelques mots techniques, il ne faut pas que je vous perde en chemin ! De plus, j’aurai aimé vous proposer un patron mais chaque chaussure est unique ! Voici donc un petit lexique du derby appliqué sur ma paire Asos ! (perfectionniste ? oui j’ai prévenu hein !)

lexique-technique-derby

Première étape

Enlevez les lacets de la chaussure. Grâce à un mètre, prenez vos mesures : largeur et hauteur du quartier, ainsi que l’espace entre les oeillets des lacets.
Rééquilibrez le format du coupon pour faciliter la coupe. Chaque patte doit couvrir tout le quartier jusqu’aux perforations. En largeur elle doit s’aligner avec la languette.
Placez la patte entre le quartier et la languette puis repliez par dessus. Marquez ce pli au stylo, puis placez également les trous des oeillets.

DIY-patte-mexicaine cuir-1

Deuxième étape

Faites les trous à la perforeuse, en choisissant un diamètre suffisant pour le passage du lacet.

DIY-patte-mexicaine cuir-2

Troisième étape

Dessinez les franges à l’aide d’une règle :
tracez sur le bord inférieur une ligne crantée puis les lignes séparatrices de chaque frange.

DIY-patte-mexicaine cuir-3

Utilisez de petits ciseaux pour découper le tout

DIY-patte-mexicaine cuir-4

Et voilà ! Vous n’avez qu’à reproduire la même chose pour la seconde patte !

DIY-patte-mexicaine cuir-5

Quatrième étape

On passe au laçage : on commence par placer la patte puis les lacets. Passez systématiquement les lacets par la patte, l’oeillet et le le dessus de la patte. Voici une idée de laçage façon corset…

DIY-patte-mexicaine cuir-6

Ou plus classique :

DIY-patte-mexicaine cuir-8

 

Et voilà le travail ! 😀

DIY-patte-mexicaine cuir-7DIY-patte-mexicaine-cuir-9

Voici une autre idée de patte frangée, réalisée sur le coupon de cuir fuschia métallisé !

Il suffit de suivre ces étapes, la seule différence concerne la longueur de la patte. Ici le but est de porter la patte pliée sur le quartier et non pas intégrée dans la chaussure. Prévoyez juste 2 doubles trous pour la paire d’oeillet supérieure.

DIY-patte-mexicaine-cuir-10

Il suffit de lacer normalement la chaussure puis d’intégrer la patte sur la dernière paire de trous :DIY-patte-mexicaine-cuir-14 DIY-patte-mexicaine-cuir-12 DIY-patte-mexicaine-cuir-13DIY-patte-mexicaine cuir-11

J’espère que ce DIY vous aura plu ! N’hésitez pas à me montrer vos réalisations si vous vous lancez !
De mon côté, il me reste encore plein de coupons, il y aura sûrement d’autres créations ! 😉

Publicités

DIY #6 – Bracelet en cuir tressé

Me revoilà pour un DIY, un bijou masculin cette fois-ci !

Ce petit DIY a déjà été réalisé pour mon cher Neel, et malheureusement il n’avait pas fait long feu. Le cuir c’est difficile à manier, mais comme je ne me laisse pas impressionner en matière de DIY, j’ai retenté le coup, un peu mieux armée.

Ma caverne d’Ali Baba (probablement pas seulement la mienne puisque c’est une référence à Paris et partout en France), c’est La Droguerie, mais comme je n’ai pas toujours le temps d’y aller (et aussi pour éviter de dévaliser le magasin), je fais avec ce que je trouve dans les merceries montmartroises… Mais… elles ne proposent pas un grand choix dans le rayon confection de bijoux.

Donc, après un passage à La Droguerie, me voilà ! Je vous propose ce petit DIY tout simple, tout le matériel est à retrouver à la boutique.

Conseil : la clé c’est une bonne colle, un temps de pose respecté et très précisément ce fermoir.

 

Matériel : 

1m50 de lanière de cuir (le choix de la couleur vous appartient)

un fermoir aimanté

du fil fin mais résistant (50cm)

une pince (ça sert toujours !)

des ciseaux

colle cyanolite ou colle forte

IMG_1959


1. Coupez votre longue lanière en 3 lanières de longueur égale.

IMG_1964

2. Démarrez la tresse en tenant fermement l’extrémité. Détail ni pro ni glam’ : personnellement, je tiens les extrémités entre mes dents !

Veillez bien à faire une tresse droite, régulière et suffisamment serrée. Quand vous avez atteint la longueur du tour de poignet souhaité (oui : n’oubliez pas cette étape avant de commencer !), arrêtez vous.

IMG_1968

3. Maintenez chaque extrémité avec du fil. Attention, les lanières doivent se tenir l’une à coté de l’autre, et ne pas se chevaucher, sinon elles ne se glisseront pas dans le fermoir. Rajoutez de la colle si besoin. Coupez à ras.

IMG_1969 IMG_1971

 

 

 

 

4. Pour cette phase, je n’ai pas pu prendre de photos, de peur de mettre de la colle sur l’appareil photo (à la place ce sont mes doigts qui ont morflé !)

Comme la photo le montre, les 2 parties du fermoir sont creuses.

IMG_1970

Le principe est simple : vous laissez tomber 2-3 gouttes de colle au fond du fermoir, puis vous y glissez directement les 3 lanières de cuir. Enfoncez bien, et laissez sécher une bonne heure. Répétez la même chose pour l’autre extrémité et veillez à ne pas mettre le fermoir à l’envers !

IMG_1973

Et le tour est joué !

IMG_1984IMG_1979

 

Saint-Valentin à 4 mains – DIY pour elle ou lui

Tout le monde le sait, rien ne fait plus plaisir qu’un cadeau « homemade », réalisé à l’aide de ses petites mains et porté par une imagination galopante !
C’est aussi le meilleur moyen d’y glisser un détail qui plaira à l’autre et personnalisera pleinement le cadeau : couleur favorite, initiales, message…

Hé bien la Saint-Valentin est une excellente occasion pour se mettre à l’œuvre et bouder les chocolats, le bouquet de roses rouges… vu, vu et revu ! 😉

De plus, les DIY proposés aujourd’hui par moi et ma complice Cultivez-moi ont été soigneusement choisis pour correspondre aussi bien à un Valentin ou à une Valentine.

En piste !

DIY #1 – Carte « fil rouge »


IMG_7593Matériel :

– 1/2 feuille de carton souple blanc (type Canson)

– fil à broder rouge

– 1 aiguille fine

– colle

– ciseaux

– crayon

– règle

1. Coupez la feuille en 2 de manière à obtenir un format carte postale. IMG_7640

2. Au milieu de la carte, dessinez à la main levée un cœur. Puis dessinez en son centre la silhouette (seulement les bords extérieurs) de l’initiale du prénom de votre Valentin(e). Veillez à dessiner une forme simplifiée et suffisamment large.

3. A l’aide d’une aiguille, percez de trous réguliers (environ tous les 2mm) les contours tracés du cœur et de la lettre.

IMG_7694

4. Vous pouvez dégainer patience et fil rouge ! Remplissez le canevas formé en brodant votre fil rouge. (voir photo). Veillez bien à faire courir le fil partout sur la surface, sans traverser l’espace formé par la lettre : il doit laisser le carton apparent.

5. Une fois cette étape finie, collez l’autre moitié de carton contre le verso de votre carte pour cacher les fils.

IMG_0349

IMG_0358

DIY #2 – Porte-carte en cuir

Matériel :

– 1 coupon carré de cuir souple (J’ai choisi ici un camel foncé uni, mais toutes les fantaisies sont permises ! Veillez simplement à prendre un cuir ni trop épais, ni trop fin, il faut qu’il aie de la tenue et qu’on puisse le plier facilement.)

IMG_7750

– 1 bouton de col à vis– 1 poinçonneuse multi-trous

– feutre noir– ciseaux

– vernis transparent– colle néoprène

– 2 pinces à linge

patron enveloppe (cliquez sur le lien)

– 1 cure-dents

1. Placez le patron sur le coupon. Tracez au feutre le contour.IMG_7730

2. Découpez suivant le tracé.

IMG_7768

3. Faites vos premiers essais de pliage, vous pourrez ainsi marquer les emplacements des trous :

– 1 trou de 2-3 mm de diamètre au niveau de la pointe de chaque partie latérale

– 1 trou de 3-4 mm de diamètre au même niveau, sur la partie supérieure

4. Faites les 2 premiers trous à la poinçonneuse. Veillez toujours à tester le pliage après chaque perforation.

5. Faites le dernier trou et testez à nouveau.

IMG_7775

6. Sur les bords externes de la partie inférieure (celle face à vous, en forme de trapèze), posez un trait de colle à l’aide du cure-dents.IMG_7798

7. Pliez les 3 parties du bas. Passez la vis du bouton de col dans le trou de droite, celui de gauche, vissez fermement le bouton par dessus. Joignez les parties à coller et maintenez le contact grâce à des pinces à linge.

8. Laissez sécher 15 minutes.

IMG_7845

9. Appliquez du vernis transparent autour du trou de la partie supérieure pour renforcer le cuir.

10. Lorsque la colle a séché, vous pouvez ôter les pinces à linge et fermer votre joli porte-carte, après y avoir glissé un billet doux, si vous le souhaitez !

IMG_7863

IMG_7861

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.