DIY #8 – Un chapeau, deux styles ! 1/2

La tendance ne vous aura certainement pas échappé… les têtes sortent joliment couvertes depuis quelques saisons automne-hiver !

Chapeaux melon, borsalinos il y a 2-3 ans et depuis environ un an on donne la part belle aux chapeaux larges bords, de la capeline au mouvement voluptueux… au fedora à l’allure chic et mystérieuse.

Et me voilà à réaliser que, malgré la formidable collection que je commence à accumuler, je n’en ai pas beaucoup montré par ici !

Il faut aussi dire que dans la masse de couvre-chefs que l’on croise aujourd’hui dans la rue, il faudrait aussi pouvoir se démarquer… 😉

C’est justement ce que je vous propose ici : un chapeau unique sans pour autant frapper à la porte d’un chapelier et fâcher Monsieur Portefeuille, c’est possible !

Il faut bien choisir sa couleur dans un premier temps. Le noir, le gris et le bleu marine sont les couleurs les plus faciles à porter, ce sont aussi celles qui vont vous permettre de vous lâcher sur la customisation !

J’ai choisi un fedora bleu marine, et un « habillage » chic pour ce premier DIY… le second se basera sur le même chapeau mais dans un style complètement différent !

customiser-chapeau-ruban-velours-bouton

un chapeau / ciseaux / ruban de velours

un bouton stylisé avec une attache au dos / du fil de couture

 

1. Commencez par découdre le ruban du chapeau.

2. Mesurez le diamètre du chapeau, laissez une marge de quelques centimètres (7-8 cm) et coupez les extrémités du ruban de velours en biseau.

customiser-chapeau-ruban-velours-bouton-1

3. Afin d’éviter que les extrémités ne s’effilochent, appliquez un peu de vernis transparent (un top coat fait l’affaire). Laissez sécher.

customiser-chapeau-ruban-velours-bouton-2

 

4. Place aux essais : enroulez le ruban autour du chapeau et croisez le extrémités au centre d’un des côtés du chapeau (côté droit pour moi). Faites plusieurs tests avant de vous lancer : soyez sûrs de la longueur du ruban souhaitée, et serrez suffisamment le ruban sur le chapeau.

customiser-chapeau-ruban-velours-bouton-6

5. Utilisez 2 épingles pour fixer le ruban et ainsi mieux centrer le bouton à appliquer.

customiser-chapeau-ruban-velours-bouton-3

 

6. Piquez au centre du croisement du ruban : enfilez votre bouton et piquez à quelques milimètres plus loin. Nouez le fil et coupez-le. Astuce pour une meilleure tenue : doublez le fil, et faites 2 points consécutifs.

customiser-chapeau-ruban-velours-bouton-4customiser-chapeau-ruban-velours-bouton-5

7. Et voilà ! Pour ce DIY, le choix du ruban de velours offre une bonne adhérence à la laine du chapeau ! Du coup, pas besoin de points supplémentaires ! Admirez-moi le travail ! Il suffit donc d’un beau ruban et d’un bouton original pour créer un chapeau que seule votre petite tête portera ! 😉

customiser-chapeau-ruban-velours-bouton-9customiser-chapeau-ruban-velours-bouton-7customiser-chapeau-ruban-velours-bouton-8

Et puisque je ne peux rien vous cacher… un look avec le chapeau sera bientôt en ligne ! 😉customiser-chapeau-ruban-velours-look

DIY #1 – Tennis Navajo

Navajo par ci, Navajo par là : depuis presque 2 ans, l’imprimé d’inspiration amérindienne s’affiche partout. Tee-shirts, jeans, jupes, sacs, d’été comme hiver, les motifs graphiques et colorés ont égayé la mode. Seul élément de garde-robe assez « épargné » : les chaussures…

À mon tour de mettre mon « grain de sel navajo » et de proposer aujourd’hui le premier Do It Yourself de ce blog !

Je conseille malgré tout de vous armer de patience, mais pas de panique, cela reste accessible à tous, et très adaptable aux goûts personnels.

e60398f2-d5d1-449f-8f00-781034361b85

– Matériel –

– Fil à broder (les gammes DMC offrent un choix très large, et sont un gage de qualité) décliné dans 3 à 4 couleurs vives

– aiguilles à broder (à chas large)

– crayon/craie de couture

– une paire de tennis en toile unie (foncée)

DSC_01271. Tracez au crayon un axe séparant symétriquement le périmètre de dessin : le navajo étant composé de formes géométriques, l’axe vous aidera à garder les proportions.

DSC_0128

2. Tracez votre première ébauche de dessin. N’hésitez pas à effacer, recommencer, corriger les dissymétries ! Cette phase est essentielle dans ce DIY 😉

3. Lorsque votre motif vous satisfait vous pouvez vous lancer dans la phase broderie, mais pas avant quelques prérequis.

– Retirez les lacets et relevez complètement la languette qui se trouve au-dessous.

– Sur un brouillon, redessinez le motif et disposez schématiquement les couleurs choisies. Vous pourrez mieux vous imaginer le motif final, et broder tous les détails, couleur par couleur.

DSC_01324. Enfilez le fil (si vous utilisez les fils à broder moulinés DMC, il s’agit ici de considérer l’ensemble des brins) par le chas de l’aiguille. Ici, aucun point de broderie particulier : l’épaisseur du fil suffit à révéler votre motif ! Quelques conseils :

  • Ne le doublez pas, cependant veillez toujours à bloquer l’extrémité du fil par un noeud simple ou double. Le noeud devant être à l’intérieur de la chaussure, commencez toujours à piquer de l’intérieur.
  • Je répète : n’ayez pas peur de vous tromper ! Si vous avez fait une erreur, repiquez votre aiguille à l’endroit où sort le fil, cela le libèrera et vous pourrez corriger.

DSC_01335. Après avoir brodé les détails d’une seule et même couleur, finissez par un noeud.

La technique pour cela est de faire avancer le fil par un effet de « glissière » à l’endroit souhaité. Formez un noeud lâche, maintenez le entre vos doigts et tenez l’extrémité du fil avec l’autre main. En tirant sur l’extrémité afin de maintenir le fil raide et en guidant le noeud, vous pourrez nouer votre fil à l’endroit souhaité.

IMG_20130823_140955

DSC_0134

6. Poursuivez couleur par couleur. Si vous trouvez le motif trop simple, vous pouvez l’améliorer, la symétrie de votre motif de départ vous facilitera la tâche !

Qu’en pensez-vous ? 😉

533673_10201648925766936_1268935522_n

Propulsé par WordPress.com.